La roulotte, les poules

Un petit aparté DEVOTCHKA, ce groupe vous dit forcément quelque chose, puisque vous avez vu le fabuleux film Little Miss Sunshine.

Pour ma part, je les ai découvert en première partie de The Dresden Dolls (dont je vous reparlerai) il y a un peu plus de 4 ans maintenant (au Bataclan encore!), et il faut bien le dire ce groupe m’a tapé dans l’oeil. Etonnantes influences pour ces américains de Denver, mixant des instruments tels que le violon, la contrebasse, l’accordéon, le sousaphone, la trompette ou un thérémine… En les écoutant, on entends vibrer l’Europe de l’est, l’Amérique latine, la Russie, un fort joli melting pot à découvrir au plus vite :



2 réflexions sur “La roulotte, les poules

  1. J’adore votre phrase portrait : « une fille perdue dans l’espace, comptant les étoiles à la recherche d’une planète accueillante. »

    C »est très bien trouvé !…8)

    A bientôt !

    Roger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s