La chance mon ami, la chance !

Acheter une place de concert de nos jours, c’est tout un poème… en particulier si l’artiste est méga célèbre.

Il faut impérativement connaitre le jour et l’heure d’ouverture de la billetterie. Ce jour là, bénéficier d’une considération divine, ou réciter 699 fois  » je vous salue Marie » en préventif. Éventuellement poser une RTT (eh oui je sais c’est complètement dingue !). Préparer plusieurs onglets connectés à plusieurs sites de réservation, jouer du « pomme+R » ou « F5 » comme un sniper et faire confiance à son instinct (et à sa bande passante).

Puis BAM ! en 10 minutes ou en quelques heures (on ne sait jamais vraiment) voilà que le concert est complet !

À quoi cela se joue ? je ne saurais vous dire. Il y-a-t-il des astuces, des secrets, des combines ? aucune idée. C’est juste chiant, nul et injuste, mais pour le plaisir de voir Björk dans un théâtre gallo-romain, je l’ai fait sans broncher… Avec les miquettes… il faut bien l’avouer.

Le précieux sésame !

Le précieux sésame !

6 réflexions sur “La chance mon ami, la chance !

  1. Ping : It’s never too late #1 «

  2. Ping : Zepass : où comment revendre un billet de concert | Nom de Zeus, fabuleux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s