Mon avis sur l’exposition Tim Burton à la cinémathèque française

C’est tout frais, c’est d’hier, j’ai enfin vu l’exposition consacrée à Tim Burton ! Malheureusement, je dois vous avouer que j’en ressors déçu. Oui, mais pourquoi ? Beaucoup trop court ! Un monde tel qu’il est difficile de profiter des nombreux dessins et des films d’animations inédits, pour finir sur la partie filmographie totalement bâclée selon moi… (et selon beaucoup de gens croisés à la sortie).

Une exposition tronquée ou brouillonne ?
Triste constat que de sortir de la cinémathèque avec un sentiment d’inachevé. Frustrée qu’après le merveilleux déroulé des dessins de Tim Burton, la partie sensée développer l’univers des films soit aussi pauvre et brouillonne. Pourquoi si peu de costumes et d’éléments de décors ?
Quelques explications :

– La cinémathèque ne pouvait sans doute pas accueillir l’intégralité de l’expo originelle. Car en regardant les photos de l’expo au MoMA, il manquait un certain nombre de réjouissances, notamment costumes et éléments de décors…
– Outre la popularité du cinéaste, Paris était la seule étape européenne de l’expo, alors ceci explique certainement l’affluence démente.

Tim Burton : finesse de trait et d’esprit
Néanmoins, cette exposition a le mérite de révéler Tim Burton le dessinateur ! Plus de 500 dessins de toute beauté, à forte teneur en humour noir et teintés d’une sensibilité toute enfantine. C’était bien vu car certains visiteurs ne le mesuraient sans doute pas, mais Tim Burton est un dessinateur d’exception et ses films débutent d’abord sur le papier. La découverte de l’impressionnante collection d’aquarelles, de peintures et autres crobards est le moment fort de cette exposition, un rêve éveillé en ce qui me concerne !

Cinémathèque © Stéphane Dabrowski

Un monde où monstrueux et merveilleux cohabitent
Après la déception et avec du recul, je pense que cette expo rends un bel hommage au conteur génial qu’est Tim Burton. Créateur de personnages marginaux, inadaptés, le clown triste a su faire partager son univers au monde entier. On appréciera aussi les magnifiques figurines des films d’animations comme « les noces funèbres » ou l’excellent « Mr Jack ». Mais également ce contraste permanent entre explosion de couleurs vives et fluorescentes et, a contrario, la simple expressivité du clair obscur, du crayonné, des silhouettes. Même si mort, squelettes, monstres et chimères peuplent l’oeuvre de Tim Burton, c’est bien l’amour de la vie qui y est célébré !

Et vous quel est votre avis ? Si vous n’avez pas eu l’opportunité de voir cette expo, vous avez jusqu’au 5 août 2012 pour vous faire votre propre avis !

Page de l’expo sur le site de la cinémathèque : http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/printemps-2012-tim-burto/tim-burton-exposition.html

Le site de Tim Burton : http://www.timburton.com/
Pour aller plus loin, visionnez la Master Class Tim Burton (5 mars 2012)

8 réflexions sur “Mon avis sur l’exposition Tim Burton à la cinémathèque française

  1. C’est vrai que la partie cinématographique était un peu brouillonne. Mais j’ai eu la chance de voir l’expo un dimanche soir, il n’y avait presque plus personne. Enfin si! Tous agglutiné devant des extraits de films!! J’ai donc pu me plonger dans les illustrations étonnantes de ce fou créateur!! ça fait un bien fou, et ça m’a donné envie de créer, de dessiner… moi aussi comme une folle! J’ai acheté le livre d’expo et on a un complément d’informations assez géniaux et d’anecdotes croustillantes venant de sa femme (vous savez l’actrice un peu torturée?!!) Donc je vous le conseille!
    L’instant déception: jvoulais voir plein de choses sur « Edward aux mains d’argent »… et bof bof… un pauvre costume et une main, avec trois croquis vite fait bien fait…
    Mais bon, j’ai quand même troooop adoré!!! ^^
    Merci d’en avoir parlé!!

  2. Il est vrai que le côté « ciné » est assez soft, de toutes évidences l’accent était d’avantage mis sur le dessin que sur le cinéma. Avec le recul, c’était finalement beaucoup plus intimiste et personnel que spectaculaire à l’extrème. Une partie chez Tim, au milieu de ses sketchbook et une partie Hollywood avec quelques pièces fortes comme le costume d’Eward, le robot qui fait des cookies, les martiens….
    L’expo finissait sur d’autre dessins griffonés totalement ouf sur des serviettes en papier, j’en garde un super souvenir et comme dit Naty, ça re-donne envie de créer de dessiner.

  3. Je suis d\’accord avec toi. La partie filmographie était clairement baclée …mais j\’ai tellement été subjuguée par les dessins. Quel génie ce mec! Pourtant ses films sont de plus en plus merdiques. Dis donc je me rends compte que ça fait un moment que je ne suis pas passée par ici, note que c\’est valable pour les autres sites que je fréquente. Je n\’arrive plus à trouver le temps mais je te dis un grand bravo, j\’adore ce nouveau design. A très bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s