Les albums phare de mes 18 ans

L’hiver est souvent un moment d’introspection. La fin d’une année et le début d’une autre également. Pour ma part, depuis quelques semaines, l’introspection est à tout les étages. La crise de la trentaine ? peut être ! On les fait de plus en plus jeune de nos jours.

Dans le lot des moments d’angoisse et de doute qui me secouent, la musique n’est pas bien loin. Elle est même le déclencheur du souvenir. En époussetant le passé, je réveille de vieilles sensations, je redécouvre de vieux disques. Je me revois là bas, il y a 13 ans et ça file gentiment le vertige.

Entre la sortie du BAC et le début des études supérieures, une période de transition s’est amorcée pour moi. Libératrice. Le choix d’une voie : les arts. Le bien être de sortir du carcan du collège, puis du lycée qui n’ont pas été une partie de plaisir. Enfin, je pouvais me vautrer dans la culture, la photo et le dessin, la création. Une parenthèse d’un an en classe préparatoire. Diantre c’était bon !
albums18ans

A cette époque, pour la première fois de ma vie de montagnarde, j’habitais le centre ville et j’avais un accès illimité aux magasins de disques. Petites boutiques rock, gothiques ou grosse chaîne de magasins, d’occaz ou sous blister, ce fut l’orgie ! J’y passais des heures durant lesquelles je prenais un grand plaisir à parcourir les rayonnages, curieuse, les chakras grands ouverts.
Nous sommes en 1999, j’ai 18 ans, et parmi les disques qui m’ont le plus marqué cette année là, j’en citerai 5, présents régulièrement sur ma platine :
Without you i’m nothing de Placebo (écouter ici)
Neon Ballroom de Silverchair (écouter ici)
Love in the time of science d’Emiliana Torrini (écouter ici)
Splinter des Sneaker Pimps (écouter ici)
Jours étranges de Saez (écouter ici)





Voilà cybercopains, un petit article « remember », j’espère qu’il aura éveillé en vous quelques souvenirs, il y en aura d’autres je pense🙂

11 réflexions sur “Les albums phare de mes 18 ans

  1. Quel eccletisme! j aime beaucoup
    si je t’en cite 5
    1 Tutu de Miles Davis
    2 The Sun does’nt Lie Marcus Miller
    3 Awake Dream Theater
    4 Yield: Pearl jam
    5 Black Album Metallica

  2. ah oui, de sacrés albums, pour moi il y eu aussi Homogenic de Bjork et antichrist superstar de ce bon vieux Marilyn, même si neon ballroom restera à la 1st place for ever!

  3. Ping : Saez, le coeur qui saigne | Nom de Zeus, fabuleux !

  4. J’écoutais Saez a fond aussi cette année là !!!
    dans mes souvenirs, les albums de mes 18ans :
    * Dolly « plein air »
    * Dionysos « Western sous la neige »
    * Vincent Delerm

  5. Ping : Être et avoir été #2 | Nom de Zeus, fabuleux !

  6. Ping : I had a dream | Nom de Zeus, fabuleux !

  7. Ping : Mon boulot est dévitalisant ! | Nom de Zeus, fabuleux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s