Festival « Les Femmes S’en Mêlent 2015 » : j’y étais !

C’était il y a un peu plus d’une semaine. Double concert pour la 18ème édition du très qualitatif festival Les Femmes S’en Mêlent dans la merveilleuse petite salle des musiques actuelles La Lune Des Pirates (Amiens).

Ce soir là, j’ai découvert l’univers de 2 artistes féminines diamétralement opposées : Lidwine et This Is The Kit. Les vibrations étaient bonnes, les gens ultra détendus, la foule éparse. J’ai pu me positionner tout devant, aux premières loges avec une bière bien fraîche : le bonheur tient parfois à peu de choses !

LIDWINE
Tout d’abord Lidwine est apparue seule à la harpe celtique. Ce petit bout de femme au physique de danseuse étoile a la voix cristalline et au phrasé saccadé, occupe la scène avec prestance et rondeur. Rapidement rejointe par un percussionniste en bleu de travail (??) les mélodies se sont étoffées de rythmiques electros et d’instruments acoustiques que l’artiste a ajouté par petites touches. Lidwine – c’est son prénom – utilise sa voix comme canevas, puis vient broder autour avec une sélection d’instruments singuliers : harpe, autoharpe, harmonium indien… et de sons digitaux.
Son univers musical rappelle tantôt la pop de Kate Bush, tantôt le lyrisme de Björk. Les atmosphères sont travaillées, parfois chamarrées, parfois sombres mais toujours originales et émouvantes.
Entre les morceaux, la chanteuse raconte la genèse de son tout premier album « Before are lips are cold » sortit en automne 2014 et qui fait suite à deux EP dont l’un a été enregistré en une nuit dans une église parisienne. Elle poursuit en nous invitant à écouter son album studio qui comporte plus de détails baroques (envolées de flûtes, violons, cuivres et choeurs) qu’elle affectionne tout particulièrement. Néanmoins, le dépouillement de la prestation scénique qui contraste avec la version studio n’est pas pour déplaire à Lidwine. Elle reconnait le défi que cela a représenté d’adapter ses morceaux en live et pour cela on ne peut que la féliciter : challenge brillamment relevé !

Très attachée à la qualité du son et à la maitrise de sa voix durant tout le concert, la prestation de Lidwine était on ne peut plus millimétrée… peut être un peu trop… Ce sera mon seul regret.

Petit medley live et acapella+harmonium dans une église :

http://www.lidwine.com/

THIS IS THE KIT
Durant le réglementaire ravitaillement en bière, This Is The Kit est déjà en place et a entamé son set depuis quelques secondes. Le temps pour moi de poser mon verre et de tomber en pâmoison devant la merveilleuse Kate Stables. Cette femme chante comme elle respire, sa voix d’une pureté incroyable m’a totalement renversé. Pour moi, Kate Stables est le pendant britannique de la talentueuse chanteuse folk Joan Baez.
Entourée d’une troupe de « musiciens-amis » un sentiment de bonheur simple et de partage a déferlé en quelques notes sur le public de la Lune des Pirates. Kate Stables avait le « smile » perpétuel, indéniablement heureuse d’être sur scène et de jouer du banjo – Vous ai-je déjà confié combien j’aimais le banjo ? Bon il faudra que l’on en reparle une prochaine fois.
Le concert de This Is The Kit était l’un des plus apaisants et des plus beaux auquel j’ai pu assister. Sans doute parce que cela correspondait à mon état d’esprit du moment : un impérieux besoin d’énergie positive… ou aussi parce que la spontanéité et le naturel de Kate Stables sont une bénédiction. Elle navigue avec une aisance folle sur les cordes de guitare ou de banjo et crée des airs angéliques comme de délicieuses ritournelles folk rock. Pour ne rien enlever à son charme, elle parle français (normal elle vit en partie à Paris) ce qui lui donne l’occasion de se moquer gentiment de ses musiciens qui ne comprennent pas ses annonces dans la langue de Molière ! Petite coquine.

Faisons connaissance :

This Is This The Kit n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle sortira en avril prochain son 3ème album « Bashed out » – Petit aparté : son tout premier opus était produit par John Parish (PJ Harvey) – Si l’opportunité se présente courez la voir en concert !

http://thisisthekit.co.uk/

La programmation du Festival Les Femmes S’en Mêlent est toujours une boîte aux trésors, parmi les perles de culture j’aurais adoré voir Jeanne Added, Sallie Ford, Solange La Frange. Et vous ?

Je profite de cet article pour remercier Cynthia et Ephélide !

Crédit photo : Will Dum – http://www.flickr.com/photos/will-dum/

3 réflexions sur “Festival « Les Femmes S’en Mêlent 2015 » : j’y étais !

  1. Ping : Précédemment dans Nom De Zeus Fabuleux ! | Nom de Zeus, fabuleux !

  2. Ping : Festival Les Femmes S’en Mêlent 2016, j’y étais ! | Nom de Zeus, fabuleux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s