Découverte : Farao

Chers cybercopains ! Un article express pour vous présenter Farao aka Kari Jahnsen, norvégienne multi-instrumentiste. C’est en déambulant dans les allées de la médiathèque que j’ai été interpellée par la pochette de son tout premier album Till It’s All Forgotten sortit fin 2015.

Une fois dans le lecteur, j’ai cliqué au hasard sur le titre Bodies et je suis tombée amoureuse direct !
Ce que j’ai immédiatement remarqué : la place prépondérante donnée aux rythmiques et j’ai adoré ça !
Morceau après morceau, l’album dévoile des mélodies entêtantes aux motifs sonores originaux. Farao nous invite à parcourir son univers kaléidoscopique, où la rythmique frappe la toile de tons fauves chatoyants pour ensuite laisser la place au pastel d’une voix de nymphe des bois.

Kari Jahnsen est partie à 19 ans de sa Norvège natale pour entamer sa carrière de chanteuse en Angleterre et enfin enregistrer son premier album en Islande 4 ans plus tard.
Farao traduit du norvégien veut dire Pharaon. Farao a tout d’une reine antique, elle produit une musique qui a quelque chose de sacré et mystérieux, je vous laisse en juger par vous-même :

Le site webFacebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s