Festiv’art 2016 : 10 ans déjà et pourtant pas une ride !

Salut cybercopains ! J’espère que l’été a été bon et ressourçant et que vous êtes revenus en pleine forme, avec le sourire et en musique !

J’ai le plaisir de vous annoncer que je vais suivre « de l’intérieur » FESTIV’ART qui fête cette année ses 10 ans.
En effet, je serai bénévole les 22 et 23 septembre prochains pour interviewer les artistes de l’alléchante programmation 2016 du festival ! Je ferai partie d’une équipe composée d’une autre blogueuse musique / culture et d’un vidéaste. C’est une sacrée chance et une belle confiance que me font les organisateurs du festival amiénois et je les en remercie chaleureusement.

FESTIV’ART, 10 ANS DÉJÀ !

En 2006, le projet FESTIV’ART est né de l’imagination de jeunes volontaires picards : créer un lieu d’échange et d’expression pour tous et accessible au plus grand nombre. Un pari devenu réalité !
Depuis, la fraicheur de la programmation, de l’ambiance, des bénévoles ne s’est pas altérée, loin de là ! Chaque année, l’équipe organisatrice dégote de sacrés talents à faire découvrir au public picard qui en redemande. (Pour en savoir plus sur l’histoire et les coulisses du festival, c’est par ici).

La particularité de l’édition 2016, réside dans la réintégration de disciplines artistiques qui avaient été mises entre parenthèses un temps : le théâtre / cabaret et les arts de rue.
Ainsi « Brassaï et Fines Herbes« , troupe parisienne de théâtre d’improvisation, le cabaret burlesque « Tassel Tease Compagny » et « Les Écorcheurs d’Amiens » compagnie médiévale fantastique, complèteront la programmation musicale de FESTIV’ART 2016 ! RDV le 23 septembre sous le chapiteau gratuit près du Cirque Jules Verne. J’aurais l’occasion de revenir sur ces spectacles lors des live report. Mais pour l’heure parlons musique !

2016 : UNE PROGRAMMATION MUSICALE JEUNE ET ORIGINALE

Jeudi 22 septembre: douceur de vivre à la Lune des Pirates

THE SLOW SHOW
Sur la droite ligne d’une voix grave et sensible, les déliés mélancoliques de piano et de guitare sont illuminés par des envolées de cuivres radieux. La musique des anglais de The Slow Show est une pop nacrée dans laquelle on aime se lover pour rêver et contempler les multiples reflets de l’existence.

COMING SOON
Un pied dans son passé, un autre dans son futur et toujours la tête vissée dans le Cosmos, Coming Soon tient une place à part dans le paysage musical français. Mélange de sonorités acoustiques et synthétiques, leurs mélodies pop psychédéliques ensoleillées donne la pêche et le smile.

———

Vendredi 23 septembre : maestria et énergie fauve au Cirque Jules Verne

MB14
Parmi les têtes d’affiches très attendues, FESTIV’ART 2016 compte MB14, jeune prodige amiénois du beatbox que certains d’entre vous ont pu découvrir en regardant la dernière édition de « The Voice »
Dans ce cas, vous savez que rien est impossible pour ce garçon qui marie à la perfection beatbox, chant et loopstation (appareil électronique permettant d’enregistrer des boucles musicales en direct).
MB14 est capable d’aborder une palette de styles variés : hip hop, rap, trip hop, reggae, pop, chant lyrique… C’est un vocaliste d’exception, un incroyable performer, doublé d’un très sympathique personnage. Charismatique et espiègle, MB14 vous embarque dans son univers kaléidoscopique et c’est un vrai plaisir d’y voyager.
Si vous avez des « a priori » sur le beatbox, je vous propose de regarder ces vidéos de MB14, elles vous démontreront que l’association du beatbox et de la loopstation permet une approche ludique de la composition d’un morceau 100% vocal :

 

BERYWAM
MB14 offre une double prestation puisqu’il poursuivra la soirée avec le collectif BERYWAM dont il fait partie. Beatness, Rythmind, WaWad et MB14, tous beatboxer confirmés, revisitent les incontournables du hip hop, du R&B, de la folk, du jazz ou de la pop. Rapper, chanter en harmonie, beatboxer, s’emparer d’un morceau de Charles Aznavour, Nina Simone ou Eminem, rien ne leur fait peur et ils vous blufferont assurément !

 

FINDLAY
Sexy, électrique, fauve, FINDLAY donnera sans nul doute la fièvre aux amiénois ! Connue pour ses performances live spectaculaires, la jeune britannique de 25 ans native de Manchester, fusionne avec audace le blues, le punk et le grunge sur fond de beats électros déchainés. A ne manquer sous aucun prétexte !

Pour acheter ta place c’est par ici : http://www.myfestivart.com/billetterie

A l’extérieur du Cirque Jules Verne, un chapiteau gratuit accueillera :

SARAH McCOY
Tout droit venue de la Nouvelle Orléans, Sarah McCoy, phénoménale pianiste, guitariste et chanteuse, la tigresse aux dreadlocks flamboyantes donne des frissons avec sa voix blues puissante et délicate à la fois.

YOUR OWN FILM
L’indie rock du groupe transporte son auditoire avec l’énergie d’un Nine Inch Nails et la sensibilité d’un Pearl Jam.

——–

SANS PARTENAIRES PAS DE FESTIVAL

Nombreux sont les partenaires passés et présents qui permettent à FESTIV’ART de poursuivre l’aventure. Depuis peu, il en est un qui donne une dimension sociale et formatrice à l’événement, il s’agit de la ville d’Amiens Métropole à travers les « chantiers jeunes ».

Depuis 2014, FESTIV’ART a accueilli, avec succès, deux chantiers jeunes en partenariat avec le Service Jeunesse de la ville d’Amiens Métropole. Lors de cette édition anniversaire, l’équipe du festival a la volonté d’améliorer encore le contenu du chantier jeune. Ainsi, FESTIV’ART souhaite apporter le maximum de contenus et d’apprentissages pour initier les jeunes aux métiers de la culture et de l’événementiel et leur offrir une première expérience dans le domaine.

Pourquoi ?
Parce qu’il difficile pour un jeune intéressé par les métiers de la culture d’appréhender les nombreuses professions existantes dans le domaine et de savoir où s’orienter.

Les objectifs du chantier jeunes :
–> Décrypter les différentes phases de l’organisation d’un festival culturel et les savoir-faire à développer :
Écriture du projet, recherche de subventions, budget prévisionnel, démarches administratives, organisation des fonctions et postes, campagne de communication, programmation, accueil des artistes…

-> Découvrir et appréhender les métiers de la culture et de l’événementiel
Des temps de rencontres entre les jeunes et l’équipe du festival permettent de présenter le festival et les objectifs du chantier jeunes. Chaque jeune pourra choisir un poste / métier à suivre sur le festival :
– Technicien son lumière/ régisseur
– Cadreur/ monteur vidéo
– Accueil public/ accueil artiste
– Journaliste/cameraman/Interview d’artistes
– Organisateur/ producteur

–> Créer un projet professionnel initiatique
Durant le festival, le jeune se familiarise avec le monde du travail et découvre les différents aspects du métier de la culture qu’il a choisi. Il peut poursuivre son apprentissage professionnel par un stage, une formation, un service civique ou un premier emploi au sein de l’association du festival ou chez un partenaire.

–> Apporter une expérience professionnalisante et reconnue
L’implication de chaque jeune, ainsi que les savoir-faire et savoir être acquis durant le chantier jeunes sont
évalués lors d’un bilan réalisé par le référent du chantier jeunes. Un diplôme est remis par l’équipe du festival à l’issu du chantier jeunes.

Retrouvez tous les partenaires de l’édition 2016 de FESTIVART ici

Site officiel du FESTIV’ART: www.myfestivart.com

 

 

3 réflexions sur “Festiv’art 2016 : 10 ans déjà et pourtant pas une ride !

  1. Ping : Mission « interview vidéo  réussie, merci Festiv’art ! | «Nom de Zeus, fabuleux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s